03 avril 2008

Scott Westerfield - Pretties

pretties"Après le succès du premier roman 'Uglies' l’été dernier, voici la suite attendue des aventures de Tally Yougblood. Dès les premières pages, on regrette l’usage abusif des mots "foireux" et "intense" omniprésents dans les conversations, censés symboliser le jargon des Pretties. Passé ce désagrément, la lecture de ce deuxième volume ne déçoit pas. Le débat se poursuit sur les thèmes de l’apparence physique et de la liberté de penser. L’auteur ne change rien au rythme de son récit qui mêle habilement actions et réflexions. Des révélations, des rebondissements, un rôle accru pour les brigades des Specials Circumstances laissent présager du troisième volume, tandis que les questions soulevées se veulent plus philosophiques – quel est le prix du bonheur, l’humanité n’est-elle qu’instinct de violence et de destruction ? Doit-on la brider, la contrôler pour son bien ? La thématique est toujours aussi riche, largement développée, abordée sous différents aspects, permettant aux lecteurs adolescents de mieux l’appréhender. Scott Westerfield pointe du doigt la facilité avec laquelle les jeunes peuvent tomber dans les sectes ou les pratiques destructrices - les scarifications - lorsqu’ils sont désespérément en quête de réponses, et dénonce le colonialisme subtil que génère la supériorité technique d’une civilisation sur une autre. Dans Pretties, accéder à la beauté et vivre dans un monde policé et superficiel ne suffit plus aux personnages. En cherchant par tous les moyens à rester "intenses", ils expriment leur volonté d’être parfaitement conscients, de refuser la prison dorée qu’on leur impose. Leur rébellion, le périple de Tally, alimentent la réflexion propre à l’âge adolescent tout en témoignant des travers de notre société, dans un univers fantastique cher à ce lectorat."  Marilyne Camhi

Posté par nebel16 à 13:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Scott Westerfield - Pretties

Nouveau commentaire